Le sionisme en Palestine / Israël :

fruit amer du judaïsme

 















   Fondé à la fin du XIXe siècle par l’écrivain et journaliste hongrois Theodor Herzl après la vague d’hostilités antijuives qui avait notamment déferlé en Russie, en Pologne puis en France avec l’affaire Dreyfus,  le mouvement sioniste s’est donné pour objectif d’établir un territoire réservé aux Juifs dans la perspective de leur assurer, compte tenu des persécutions dont ils étaient souvent victimes, une sécurité définitive.

    Depuis 1922, date à laquelle la Société des Nations confia à la Grande-Bretagne un Mandat sur la Palestine à l’issue de la première guerre mondiale, depuis 1947 surtout, date à laquelle l'ONU voulut y créer deux États, l'un "juif", l'autre "arabe", cette région est le théâtre d'un état de guerre permanent. Quatre guerres meurtrières se sont déclenchées et ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, tandis que se sont perpétrés chaque jour crimes et exactions multiples.

    Or un tel conflit avec son intensité dramatiquement croissante avait été prédit par une partie notable et éminente de la communauté juive qui, dès le début du XXe siècle, dénonçait avec force, comme source de désastres futurs, l'émergence en son sein de l'idéologie sioniste.

    Le présent texte se propose, d’une part d’analyser les sources judaïques du sionisme généralement méconnues, d’autre part de réunir les éléments essentiels d'ordre historique qu'il convient d'avoir à l'esprit pour approcher les causes de l’affrontement. Il veut traduire aussi les réactions de l'auteur devant le drame quotidien qui se joue là-bas, drame dont les Nations occidentales n'ont pas encore pris la juste mesure.



Sommaire


Avant-propos


1    Déficience de l'information et démission banale en Occident

2    La base de l’idéologie sioniste

3    La colonisation planifiée de la Palestine pendant la première moitié du XXe siècle

4    1947 : La création de l'État d'Israël ; les principaux épisodes

5    La guerre judéo-palestinienne de 1947-48

6    Les guerres israélo-arabes de 1967 et 1973 et la guerre du Liban de 1982

7    Israël et l’ONU

8    Les organisations terroristes du sionisme

9    La colonisation inédite et sophistiquée de la Palestine depuis la création de l'État d'Israël               

10    Nationalisme, Apartheid et Racisme anti-"non-Juifs" en Israël

11    L'apartheid au quotidien en Israël et dans les territoires occupés

12    Expulsés, déportés et réfugiés de Palestine

13    Sionisme et Anti-sionisme chez les Juifs

14    Sionisme et hostilité anti-juive chez les Arabes

15    Où en est Israël ?

16    Quelle "guerre de libération" ?

17    L'arsenal sémantique des sionistes

18    De quelques lois, règlements, arguments, comportements, pensées... suscitées par

         l'idéologie sioniste

19    Questions ou interrogations

20    Des responsabilités multiples

21    Le racisme en général

22    Racisme dans le judaïsme ; racisme dans le sionisme

23    « Antisémitisme » et « antijudaïsme »

24    Le racisme anti-Juifs

25    « La lutte contre l’ "antisémitisme"

26    En guise de conclusion et... en vrac : Réflexions, Sentences, Humeurs et Prophéties  "faciles"


Résumé (à lire en ligne)


Post-scriptum (à lire en ligne)


Adresse aux Palestiniens de la Palestine historique et de l’exil (à lire en ligne)


Bibliographie


Notes



Ouvrage disponible


André Gaillard

Le sionisme en Palestine / Israël,

fruit amer du Judaïsme


Editions Bénévent, 2004

ISBN : 2-84871-326-7




à lire en ligne


Résumé

Post-scriptum

Adresse aux Palestiniens